Remonter au niveau supérieur de l'arborescence "Les 6 commandeurs"

 

Les 6 commandeurs

Don Quichotte

 

 

Don Quichotte est le seul personnage "fictif" représenté sur la spectaculaire place d'Espagne à Séville, conçue pour l'Exposition ibéro-américaine de 1929.

J'y suis passé le 15 octobre. J'ai pris la pose.

 

 

 

 

Cliquez sur la photo si vous voulez.

 

Ce personnage de roman de chevalerie parodie les mœurs médiévales et établit une critique assez féroce des structures sociales d'une société espagnole rigide.

Alonso Quichano est un personnage généreux et idéaliste, se posant en redresseur de torts. Il me plait.

 

Cela explique que son "portait" figure dans mon salon. 

Il s'agit d'une litho de Weisbuch.

Pourquoi Weisbuch ? Parce qu'en 1973, j'ai réalisé un film sur ce peintre avec Henri Raschlé.

 

Un court extrait pour le plaisir du texte de Miguel de Cervantes Saavedra :

Un peu de vent s’étant alors levé, les grandes ailes commencèrent à se mouvoir ; ce que voyant Don Quichotte, il s’écria : « Quand même vous remueriez plus de bras que le géant Briarée, vous allez me le payer. » En disant ces mots, il se recommande du profond de son cœur à sa dame Dulcinée, la priant de le secourir en un tel péril ; puis, bien couvert de son écu, et la lance en arrêt, il se précipite, au plus grand galop de Rossinante, contre le premier moulin qui se trouvait devant lui ; mais, au moment où il perçait l’aile d’un grand coup de lance, le vent la chasse avec tant de furie qu’elle met la lance en pièces, et qu’elle emporte après elle le cheval et le chevalier, qui s’en alla rouler sur la poussière en fort mauvais état.

 

C'est curieux : cela me rappelle une mésaventure personnelle.

 

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jacques Willemont