Remonter au niveau supérieur de l'arborescence "40 entretiens"

 

Le monde des Gnawa

40 entretiens

Abdelhai Benghasi - 2012

 

 

Fiche technique

Réalisateur/director                          

Jacques Willemont

Assistante                                            

Liane Willemont

Adaptation                                          

Célia Bchir

Durée/length                                      

28 minutes

Tournage/shooting date                   

2012

Montage/editing date                       

2015

Production                                          

Espaces (France)

© Jacques Willemont - 2015

 

 

Résumé

Entretien avec Abdelhai Ben Ghazi à Fès en 2012

Abdelhai Ben Ghazi, psychanalyste, professeur de psychologie clinique et pathologique à l'Université de Fès, établit des comparaisons entre les relations des "patients" avec les confréries gnawi et aïssawi et les psychanalystes.


Interview with Abdelhai Ben Ghazi in Fez in 2012

Abdelhai Ben Ghazi, psychanalyste, professeur de psychologie clinique et pathologique à l'Université de Fès, établit des comparaisons entre les relations des "patients" avec les confréries gnawi et aïssawi et les psychanalystes.

 

 

Visionner la vidéo

Durée : 28 minutes : 

 

 

Accès aux séquences

(Séquençageen préparation)

01 – Le dedans et le dehors – 4.33

Faire sortir dehors tout ce qui n’est pas bien et d’incorporer ce qui est bien.

02 – Les Gnawa et les Aïssawa – 5.26

Chez les Gnawa, on peut adhérer parce que ce sont des danses extatiques. Des danses extatiques qui diffèrent de celles des Aïssawa.

03 – Le rythme – 2.42

La trivialité du rythme "profane" des confréries religieuses.

04 – Le rôle du moqaddem dans la halqa– 2.23

Le rôle du moqaddem est le même que celui qui dirige un psychodrame. Ils ne savent pas qu’ils tiennent ce rôle alors que les méthodes sont pratiquement les mêmes.

05 – Le rôle du psychanalyste – 1.45

Quand on joue avec d'autres, il faut un peu moderniser son jeu.

06 – Il faut rentrer dans ce discours du patient – 3.16

Le rejet des croyances et de la culture du patient provoquerait une rupture. Non seulement, ils ne vont plus venir chez vous mais ils vont dire : "Celui-là ne comprend rien."

 

 

Transcription

Le texte en PDF

 

 

 

 

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jacques Willemont