Un site ? Pour QUOI ? Pour QUI ?

 

Site du latin situs. Dans le dictionnaire Gaffiot : situation, position, structure, décrépitude, crasse, désuétude, abandon, oubli.

 

       

1

Mettre à disposition toutes mes archives audiovisuelles

- Mai 68 en 1968 à Paris et à Nantes,

- plusieurs films sur les Gnawa du Maroc,

- cinquante entretiens sur les rituels de possession,

- un matériel documentaire très riche sur l'anthropologue Maurice Godelier,

- la Choule picarde,

- un film sur les Piaroa d'Amazonie,

- des films d'art sur Brayer, Weisbuch et Clavé, etc.

 

Tout cela a été réalisé le plus souvent, contre vent et marée.  

 

Photo - Droits réservés

 

 

2

Mener diverses enquêtes sur de curieuses affaires.

2.1 - la disparition en juillet 1968 de mon premier film documentaire de long-métrage, Sauve qui peut Trotski. Il s'agit indubitablement d'une sorte d'autodafé. Au nom de quelle foi ? Cela m'a mis très en colère. Je reviens sur l'affaire.

 

2.2 - Pourquoi, afin de récupérer le festival de cinéma de Beaubourg, créé par Jacques Willemont et devenu Cinéma du réel, Jean Rouch et Vincent Blanchet, gens pourtant estimés, en sont-ils arrivés à risquer un procès pour dénonciation calomnieuse.

 

Photo - Droits réservés

 

 

3

Transmettre deux ou trois connaissances et compétences.

Entre 1984 et 1990, j'ai dirigé l'une des équipes les plus avancées dans le domaine de la vidéo interactive.

Serai-je, trente ans après, avec le programme multi-cibles et multi-supports, Lascaux, au-delà des images, en mesure de proposer à nouveau une oeuvre innovante ? C'est un défi. Qui vivra verra. Je m'accroche.

 

Salle des talons, Cavernes du Volp - Droits réservés

 

 

 

4

Expliquer à mes petits enfants que parmi leurs ancêtres, certains ont eu, à un moment donné, la tête des personnages en haut à gauche, dont le plus ancien est âgé de 7 millions d'années.

Évidemment, c'est à cause de mon travail monastique sur Lascaux et le Paléolithique, que l'envie m'a été donnée de rechercher où créchaient certains de mes aïeux, un peu plus proches.

J’ai croisé les informations provenant de plusieurs sites spécialisés, et mon arbre généalogique réunit déjà plus de 2 000 personnes. Je suis ainsi remonté dans une branche du côté de ma mère, jusqu’à 1515. Marignan. Fantastique, non ?

 

En haut, "La horde" d'Elysabeth Daynes - Droits réservés

En bas, Léa et Sacha. JW

 

Parenthèse

Savez-vous combien de vos ancêtres directs vivaient en 1515 ?

Il y a six siècles ?

Réfléchissez deux secondes avant de cliquer pour avoir la réponse :

Réponse

 

Vous avez regardé ? Intéressant, non ?

 

 

 

 

5

Janus, encore et toujours.

A l'occasion de mes 77 ans que je viens de fêter en famille, je me suis retourné un instant sur ma vie et j'ai entrevu la silhouette de tous ceux qui l’ont aidé, se sont même engagés pour défendre mes idées et mes projets. Ils sont nombreux.

J'ai décidé de créer une page d’Hommages à leur intention. Parmi les premiers : Olivier Barot, Joris Ivens, Robert Michel, Michel Roman-Monnier, Georges Rouquier, ... 

 

Pourquoi cette pièce ?

Janus, vous connaissez ? Le Dieu des portes.

 

A côté des Hommages, va figurer la liste des 40 membres d'une Académe assez spéciale. Dans l'esprit des GERARD(s) DU CINÉMA, cette parodie qui récompense chaque année les pires réalisations du cinéma français. 
L'Académie des 40 crétin(e)s sera inaugurée dans quelques jours. Je fais actuellement savoir aux récipiendaires, l'an-honneur que je leur réserve : ils ont un droit de réponse, évidemment.

 

 

 

 

6

Règler quelques comptes, aussi.

Bruno, Gildas, Jean, Léon, Philippe, ... sortez vos flingues.

En fait, c'est idiot de leur demander de dégainer, puisqu'il y a longtemps qu'ils ont tiré. Et cela ne s'est pas passé à la loyale, comme dans les Western ou dans Barry Lindon. Non, en traite, pendant que j'avais le dos tourné. Vous savez, comme Philippe de Gonzague qui poignarde le duc de Nevers dans les fossés du chateau de Caylus. "Le bossu", nous n'avez pas lu ? Vous n'avez pas vu ? Pour ne pas mourir idiot.

"Touché, mais pas coulé", comme on dit à la bataille navale.

Maintenant, c'est-à-mon tour de tirer. Je me suis mis en mouvement le 22 mars 2018, à Beaubourg (rires dans la coulisse).

 

Pourquoi O.K. CORRAL ?

Tout le monde devrait être cinéphile.

 

(droits photo réservés).

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jacques Willemont