Titre

 

Ce site évoque le plus souvent des histoires merveilleuses, surprenantes, mais aussi quelques affaires sordides qui justifient le jugement porté par un garçon (moi) à l'âge de 12 ans sur ce qu'il est convenu d'appeler l'humanité. Les Hommes quoi. Les hommes surtout. Moins les femmes.

Ce jugement figurait dans le "roman" que je rédigeais à cette époque. Une histoire qui se déroulait dans les temps premiers. Une histoire remplie de fureur. Un vieux chasseur préhistorique, inspiré par tous les romans d'aventure, exotiques ou non, que je dévorais à l'époque, disait en effet au jeune héros, mon avatar :

"- Prends garde. Beaucoup d'hommes sont mauvais. Apprends à les reconnaitre. Et surtout, tiens-toi à distance".

 

Ce n'est que plus tard que j'ai connu le mot "esquiver". J'ai appris l'esquive en pratiquant l'escrime. L'essence de l'escrime n'est pas l'attaque, mais la défense.

Apprendre à esquiver, voilà l'arme dont j'aimerais faire cadeau à mes petits-enfants. Et ces pages sont là pour révèler ce qu'il est advenu de moi, lorsque je me suis avancé sans précaution.

 

A Léa et à Sacha.

 

 

Le "roman préhistorique" ? Désolé, je ne peux pas le présenter. Il m'a été confisqué il y a 65 ans, par Monsieur Guy Dacheux, directeur du collège de Montdidier et de son internat. Un salaud. Il faudra que j'aille pisser sur sa tombe.

 

 

Parenthèse : Savez-vous combien de vos ancêtres directs vivaient en 1515 ? Il y a 6 siècles ?

Réfléchissez deux secondes avant de cliquer pour avoir la réponse : Réponse.

Vous avez regardé ? Intéressant, non ?

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jacques Willemont