Remonter au niveau supérieur de l'arborescence "Nature du projet"

 

 

Citoyen !

Nature du projet

Potentiel de diffusion

 

 

Plusieurs éléments interviennent pour pouvoir assurer que le produit créé sera connu et bien utilisé :

- il existe peu (ou pas[1]) d’outils pédagogiques qui offrent l’ensemble de fonctions de Citoyen de l’Europe, dont celle du travail actif assisté par ordinateur

- l’obligation de rendre compte de points de vue provenant d’autres pays (personnalités de la société civile, personnalités politiques, enseignants, élèves) constituera un stimulant supplémentaire et, indirectement, un vecteur de diffusion

- les députés européens qui interviennent souhaitent favoriser la diffusion de Citoyen de l’Europe par l’intermédiaire des mairies et des institutions territoriales.

- l’organisation d’un concours européen

- enfin, l’équipe comporte un membre qui possède une certaine expérience et a déjà obtenu des résultats assez exceptionnels (série pédagogique audiovisuelle diffusée dans plus de vingt pays dans le monde)

- etc.

 

Une diffusion assistée.

L’ensemble du programme est évidemment disponible gratuitement sur Internet, mais les documents vidéo (interviews de députés européens, d’experts, d’hommes de sciences et de lettres, mais aussi des élus locaux), seront diffusés également sur d’autres supports. En effet, l’état du développement du multimédia et l’expérience que nous avons acquise dans ce secteur, nous conduisent à recommander d’accompagner la production disponible sur Internet d’un corpus de documents audiovisuels sur supports numériques.

Ce sont ces documents dont les Régions, les Départements, les Villes devraient favoriser la diffusion dans les écoles, les collèges, les lycées et les organismes de formation continu.

Dans ce but, afin de créer un « effet boule-de-neige »[2], les responsables français du projet ont pris contact avec 100 villes (et les associations de maires), les Conseils généraux et les Conseils régionaux (et les associations de conseillers territoriaux), afin d’assurer dès fin 2006, la diffusion de 6.000 DVD Rom.

Objectifs pour la France : convaincre 120 institutions locales d’acquérir, en moyenne,

50 exemplaires du DVD Rom au prix unitaire de 20 €, soit un investissement unitaire moyen de 1.000 € … et une recette globale de 120.000 €. Des sommes proportionnels devraient être obtenues dans les autres pays partenaires.

 

La majeure partie de cette recette reviendra à la structure permanente à buts non lucratifs qui sera créée par les partenaires au cours de l’action Elle permettra de financer le suivi de l’opération.

 

[1]   Aucun produit de cette catégorie n’a été présenté, semble-t-il, dans le cadre des derniers salons spécialisés, tant français qu’internationaux.

[2]   Dans les circuits éducatifs traditionnels, il semble qu’il faille attendre de deux à trois ans pour que le produit soit suffisamment connu et que l’information soit relayée par les prescripteurs pour qu’il soit notablement utilisé.

 

 

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jacques Willemont