Dans le film Chaplin, Richard Attenborough fait dire à Robert Downey Jr qui tient le rôle-titre :

"- Lorsqu’on devient vieux, on ne peut plus se défendre".

Eh bien moi, j’ai décidé de commencer sérieusement à

me défendre, parce que je deviens vieux.

 

 

 

Jacques Willemont sur Szabadság híd (le pont de la liberté) à Budapest

Photo Natacha Giler (2005)

    

Et bien plus, pour paraphraser Jean-Claude Forest dans Hypocrite (1971) qui fait dire au personnage-titre de la BD :

"Plus je suis petite, plus je suis méchante",

je précise que :

"Plus je deviens vieux, plus je vais me défendre de méchante manière !"

 

 

 

    

 

 

Ceci est MON site

Il y a encore quelques coquilles. N'ayez crainte, coquillard, je vais me rendre à Saint-Jacques-de-Compostelle pour me purifer de mes fautes.

 

 

 

 

   

Pourquoi ? Pour qui ?

 

1

Mettre à disposition toutes mes archives audiovisuelles

- Mai 68 en 1968 et Mai 68 en 2008,

- plusieurs films sur les Gnawa,

- cinquante entretiens sur les rituels de possession,

- un matériel documentaire très riche sur l'anthropologue Maurice Godelier,

- la Choule picarde,

- un film sur les Piaroa d'Amazonie,

- des films d'art sur Brayer, Weisbuch et Clavé, etc.

 

 

Photo - Droits réservés

 

2

 

Mener diverses enquêtes sur de curieuses affaires.

- la disparition en juillet 1968 de mon premier film documentaire de long-métrage, Sauve qui peut Trotski. Il s'agit indubitablement d'une sorte d'autodafé. Au nom de quelle foi ? Cela m'a mis très en colère. Je reviens sur l'affaire.

 

Pourquoi, afin de récupérer le festival de cinéma de Beaubourg, créé par Jacques Willemont et devenu Cinéma du réel, Jean Rouch et Vincent Blanchet en sont-ils arrivés à risquer un procès pour dénonciation calomnieuse, définie dans l’article 226-10 du Code pénal, qui dispose que :

« La dénonciation, effectuée par tout moyen et dirigée contre une personne déterminée, d'un fait qui est de nature à entraîner des sanctions judiciaires, administratives ou disciplinaires et que l'on sait totalement ou partiellement inexact ».

Photo - Droits réservés

 

 

3

 

Transmettre deux ou trois connaissances et compétences.

Entre 1984 et 1990, j'ai dirigé l'une des équipes les plus avancées dans le domaine de la vidéo interactive.

Serai-je, trente ans après, avec le programme multi-cibles et multi-supports, Lascaux, au-delà des images, en mesure de proposer à nouveau une oeuvre innovante ? C'est un défi. Qui vivra verra. Je m'accroche.

 

Salle des talons, Cavernes du Volp - Droits réservés

 

 

4

 

Expliquer à mes petits enfants que parmi leurs ancêtres, certains ont eu, à un moment donné, la tête des personnages en haut à gauche, dont le plus ancien est âgé de 7 millions d'années.

Évidemment, c'est à cause de mon travail monastique sur Lascaux et le Paléolithique, que l'envie m'a été donnée de rechercher où créchaient certains de mes aïeux, un peu plus proches.

J’ai croisé les informations provenant de plusieurs sites spécialisés, et mon arbre généalogique réunit déjà plus de 2 000 personnes. Je suis ainsi remonté dans une branche du côté de ma mère, jusqu’à 1515. Marignan. Fantastique, non ?

 

En haut, "La horde" d'Elysabeth Daynes - Droits réservés

En bas, Léa et Sacha. JW

 

Parenthèse

Savez-vous combien de vos ancêtres directs vivaient en 1515 ? Il y a

six siècles ?

Réfléchissez deux secondes avant de cliquer pour avoir la réponse :

Réponse

 

Vous avez regardé ? Intéressant, non ?

 

 

5

 

Janus, encore et toujours.

A l'occasion de mes 77 ans que je viens de fêter en famille, je me suis retourné un instant sur ma vie et j'ai entrevu la silhouette de tous ceux qui l’ont aidé, se sont même engagés pour défendre mes idées et mes projets. Ils sont nombreux.

J'ai décidé de créer une page d’Hommages à leur intention. Parmi les premiers : Olivier Barot, Joris Ivens, Robert Michel, Michel Roman-Monnier, Georges Rouquier, ... 

 

Pourquoi cette pièce ?

Janus, vous connaissez ? Le Dieu des portes.

 

(droits photo réservés).

 

 

6

 

Règler quelques comptes, aussi.

Bruno, Gildas, Jean, Léon, Philippe, ... sortez vos flingues.

En fait, c'est idiot de leur demander de dégainer, puisqu'il y a longtemps qu'ils ont tiré. Et cela ne s'est pas passé à la loyale, comme dans les Western ou dans Barry Lindon. Non, en traite, pendant que j'avais le dos tourné. Vous savez, comme Philippe de Gonzague qui poignarde le duc de Nevers dans les fossés du chateau de Caylus. "Le bossu", nous n'avez pas lu ? Vous n'avez pas vu ? Pour ne pas mourir idiot.

"Touché, mais pas coulé", comme on dit à la bataille navale.

Maintenant, c'est-à-mon tour de tirer. Je me suis mis en mouvement le 22 mars 2018, à Beaubourg (rires dans la coulisse).

 

Pourquoi O.K. CORRAL ?

Tout le monde devrait être cinéphile.

(droits photo réservés).

 

 

 

   

L'état d'esprit de ce site ? Pédagogique, nécessairement.

(n'ai-je pas enseigné 35 ans en fac. Pour moi, c'est ma seconde nature : conseiller, voire éduquer).

Un exemple : des "vrais fumeurs" aux "vrais adultes".

Je ne vous ferai pas l'injure d’expliciter le "clin d'oeil" que représente cet objet servant à fumer le tabac. Vous ne savez pas ? Tapez "Magritte".

Il y a soixante ans, j'en ai culotté une qui ressemblait beaucoup à celle-ci. Pour me donner un genre. Évidemment.

Je l'ai rangée définitivement dès que j'ai été informé des dégâts que le tabac occasionnait à mon corps. Et peut-être aussi à mon esprit. 

Il parait que j’ai pu m’arrêter parce que je n’étais pas un "vrai fumeur"». 

Ah bon ? Belle excuse pour ceux qui s'enorgueillissent d’être des "vrais fumeurs". Ils ne peuvent pas arrêter, bien sûr.

Ainsi, les bébés enfumés depuis qu’ils flottaient dans leurs placentas, peuvent dire plus tard à leurs mamans : « Je suis un peu handicapé intellectuellement, et j'ai quelques problèmes de santé. On me dit que c’est à cause de tes cigarettes. Rassure-toi, ma maman chérie, je ne t’en veux pas. Tu étais « une vraie fumeuse ! »

Cette théorie du "vrai fumeur" ne m'a pas surpris. Dès l'âge de dix ans, j'ai compris que les adultes, les "vrais adultes", faisaient et surtout disaient n'importe quoi. 

Et moi, depuis l'âge de dix ans, je sais trouver les mots pour me faire des amis. Je suis chiant, hein ?

 

J'ai changé de combat. Actuellement, je me mobilise contre le bruit.

Dans 20 ans, j'aurai gagné. Une loi "Evin" du bruit aura été votée. Et les "vrais bruyeurs" n'auront d'autres ressources que de "mettre la sourdine". Comme aujourd'hui les fumeurs, l'air piteux, souvent sous la pluie, une cibiche, une clope, une sèche, une tige, une blonde,  une cancerette (si, si certains l'appellent comme ça) entre les doigts.

Avez-vous remarqué que, comme pour le sexe masculin, les mots d'argot pour désigner une cigarette, sont presque toujours féminin. Et l'inverse est vrai. Assez souvent.

Docteur ? Où est le divan ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jacques Willemont